menu etendu-reduit
     
mentions légales
 
 
 
YACHTS CLASSIQUES
Les yachts agréés sur nos quais
 
 
JOSHUA   
 
Année
Type
Chantier
Propriétaire
 1962
ketch
construction de JOSHUA chez Jean Fricaud créateur du chantier Meta.
Musée Maritime de La Rochelle
 
Décembre 1963 à août 1965 : Marseille-Tahiti.
Novembre 1965 à mars 1966: Tahiti-Gibraltar sans escale. A l'époque, la plus longue navigation jamais réalisée en voilier.
22 août 1968: Départ de Plymouth pour le Golden Globe organisé par le Sunday Times. Le prix : un globe en or et 50 000 £, reviendra au concurrent qui aura mis le moins de temps pour faire le tour du monde sans escale.

2 février 1969: Joshua passe le Cap Horn et remonte l'Atlantique.
18 mars 1969: Joshua double pour la seconde fois le Cap de Bonne Espérance. Largement en tête Moitessier a décidé de ne pas mettre le cap sur l'Angleterre : " Je continue parce-que je suis heureux en mer et peut-être aussi pour sauver mon âme". Il abandonne son prix ! et continue sa " Longue route ".
7 décembre 1969: Joshua, toujours dans les quarantièmes, double le Cap Leeuwin (Australie).

21 juin 1969: Joshua s'arrête à Tahiti après avoir fait une fois et demi le tour du monde ! C'est le plus long voyage en solitaire, 37445 miles (69 367 km), 343 jours sans avoir mis le pied à terre ! Il consignera dans son livre de bord: "Qu'est-ce que le tour du monde, puisque l'horizon est éternel ? "

8 décembre 1992: " Quelques années plus tard je perdais Joshua au Mexique, à marée basse, jeté à la côte par un cyclone. Sur cette plage, les déferlantes frappaient avec une telle puissance qu'en une nuit tous les hublots au vent ont été défoncés, chandeliers pliés sur le pont, mèche du gouvernail acier brisé au ras de la tête, bateau démâté, coque durement cabossée.
Une semaine plus tard, le beau temps revenu, avec l'aide d'amis et d'un bulldozer, nous le remettions à flot. La coque ne faisait pas une goutte d'eau. Elle avait alors vingt et un an, j'en avais cinquante huit. Cette épreuve me laissait sur le sable avec une épave sur les bras, presque sans un radis et en pays étranger. J'ai fait cadeau de mon bateau aux deux jeunes gars qui m'avaient aidés à le sauver. Pour eux, pleins d'énergie, c'était un don du ciel. Moi, je devais tourner une page. Mais Joshua navigue encore. "

janvier 1985 : Joshua est à Seattle. Deux femmes, Johanna Slee et Virginie Connor, créent la Fondation Joshua. Objectif : faire rentrer au bercail cet élément du Patrimoine Maritime Français. Elles contactent Emmanuel de Toma du journal Voiles et Voiliers, celui-ci se rend à Seattle et s'enthousiasme pour le projet. Dès son retour, il joint le Musée Maritime de La Rochelle : il faut trouver des fonds, pour l'achat du bateau, son retour et des billets d'avion. Une souscription est lancée.

12 juin 1990 : Un partenaire du Musée Maritime de La Rochelle :
Socafim Sud-Ouest offre Joshua au musée.

5 août 1990: une équipe de FR3 Poitiers-La Rochelle et un représentant du Musée Maritime s'envolent pour Seattle. 14 août: Joshua est chargé sur un cargo, le CGM Champagne, il fait route sur la France par Panama.
10 septembre: il est au Havre. Les Transports Multrier le rapatrient à La Rochelle où il est rematé pour faire son entrée sous voiles le 14 septembre pendant le Grand Pavois.

Depuis 12 ans, Joshua, classé Monument Historique en 1993, continue de raconter l’histoire du Vagabond des Mers au Musée Maritime de La Rochelle, et navigue toujours lors de régates, à nouveau « libre sur la mer avec des voiles neuves…et continuant de humer les embruns »

[Retrouvez l'actualité de joshua|www.museemaritimelarochelle.fr/contenu/,joshua,118]
 
CARACTERISTIQUES
 
Longueur Hors Tout   14,12m
Longueur   12,08 m
largeur   3,68 m
Tirant d’eau   1,60 m
Poids   12 Tonnes

 
       
 


 
   
 
MUSEE MARITIME, Place Bernard Moitessier BP 3053 17 031 La Rochelle CEDEX 01
Tel : 05 46 28 03 00   -   Fax : 05 46 41 07 87

© Intelliance 2007 agence web