menu etendu-reduit
     
mentions légales
 
 
 
YACHTS CLASSIQUES
Les yachts agréés sur nos quais
 
 
CLARION OF WIGHT   
 
Année
Type
Architecte
Chantier
 1963
Sloop
Olin Stephens
Clare Lallows (Ile de Wight)
 
Commandé en 1962 par D Miller and D. Boyer à Olin Stephens et construit aux chantiers de Clare Lallows à Cowes, île de Wight, Clarion était considéré comme une construction légère avec à peine plus de 10 tonnes de déplacement dont 4.5 dans la quille en plomb. L’année de son lancement, Clarion of Wight a été préféré à Whirlaway et sélectionné dans l’équipe de Grande Bretagne pour disputer (et gagner) l’Admiral’s cup. Cette année-là, Clarion of Wight (classe II du RORC) a remporté la course du Fastnet (vainqueur toutes catégories en temps compensé) six minutes devant Adlar Coles (en RORC III). En 1963, Clarion of Wight était le yacht ayant obtenu le plus de points de tous les yachts engagés dans la compétition.
Peu après sa victoire, Clarion of Wight a été vendu à Sir Maurice Laing. Suivant l’exemple des transformations demandées par Gaston Deferre à Olin Stpehens pour la transformation de la carène de Palynodie II, Maurice Laing demanda également à Olin Stephens de modifier la quille et détacher le safran de Clarion of Wight . Ces travaux furent effectués en 1967 au même chantier où il fut initialement construit et sous la direction de Olin Stephens. Les plans ont été conservés et il existe encore des photos des modifications faites par le chantier Lallows à Cowes.
Maurice Laing est réputé pour avoir initié le premier ministre britannique de l’époque, Ted Heath, à la voile sur Clarion of Wight. Ted Heath fera construire, également chez Lallows et sur des plans de Stephens un bateau (« Morning Cloud », aujourd’hui nommé « Opposition »), avec lequel il remportera la course Sidney-Hobart.

Clarion of Wight a participé une seconde fois à l’Admiral’s cup en 1971, cette fois pour l’Irlande, sous la propriété du Dr R. O’Hanlon. Alors qu’il était en Irlande, les amarres de Clarion of Wight sur son mouillage furent coupées (probablement volontairement) et le bateau fut drossé sur les rochers. Il a été réparé à l’identique.
Le bateau fut ensuite revendu à Pamela Hare (la sœur de l’actuel Commodore du British Classic Yacht Club) jusqu’à ce qu’il soit revendu à Brian et Yvonne Turner, en 1992. Clarion of Wight avait alors besoin d’une grande remise en état qui fut faite par Brian Turner. Ironiquement, Brian n’avait aucune idée du palmarès du bateau quand il en fit l’acquisition.
Les Turner ont conservé le bateau de 1992 à 2012, ont engagé Clarion of Wight une dernière fois dans le Fastnet en 1997, terminant second juste derrière Cetewayo dans la catégorie des bateaux classiques.
Une description intéressante de Clarion of Wight a été proposée par Peter Nicholson : « par contraste avec les bateaux construits par les architectes américains pendant les années 1960, il était différent des premiers yachts conçus par Sparksman & Stephens. Sa forme était plus simple, avec moins de surface mouillée, une poupe plus effilée, qui le rend meilleur au près que la plupart du bateaux américains construits à l’époque. Garder une faible surface mouillée de la coque imposait d’envisager une coque avec une faible stabilité de forme. Il fallait donc opter pour un ratio élevé de lest, qui, à son tour, signifie construire une coque légère ».
En 2014 Clarion of Wight a participé à la course Plymouth-La Rochelle avec des résultats prometteurs au sein de la flotte des yachts classiques.

 
CARACTERISTIQUES
 
Longueur Hors Tout   13,46 m
Longueur à la flottaison   9,6 m
Bau maximum   3,33 m
Tirant d’eau   2,04 m
Tirant d’air   13,60 m
Déplacement   10,5 tonnes
Lest   4,7 tonnes
Surface maximale de voilure au prés   86 m²
Moteur   Perkins 48 CV diesel
 

 
       
 


 
   
 
MUSEE MARITIME, Place Bernard Moitessier BP 3053 17 031 La Rochelle CEDEX 01
Tel : 05 46 28 03 00   -   Fax : 05 46 41 07 87

© Intelliance 2007 agence web