menu etendu-reduit
     
mentions légales
 
 
 
YACHTS CLASSIQUES
Les yachts agréés sur nos quais
 
 
Marie Christine III durant la Fastnet de 1961
MARIE CHRISTINE III   
 
Année
Type
Architecte
Chantier
 1958
Yawl ocean racer
François Sergent
Fernand Hervé (La Rochelle)
 
Marie Christine III incarne à lui tout seul une grande page de l’histoire des yachts classiques à La Rochelle. En effet, il a été construit dans les Chantiers Fernand Hervé de La Rochelle, sur les plans du célèbre architecte François Sergent en 1958 pour Jean-Claude Menu, à l’époque armateur de l’Association Rochelaise de Pêche à Vapeur (A.R.P.V. très gros armateur à la pêche) et Vice-président de la Société des régates rochelaises (SRR). Jean-Claude Menu l’engagea tout de suite dans la course Brest-La Corogne organisée par la Sail Training Association, épreuve qu’il remporta devant le très fameux cotre « Myth of Malham » d’ Illingworth.
Pour comprendre l’histoire de Marie Christine III, il faut comprendre les motivations de ces deux grands copains qu’étaient Fernand Hervé et Jean-Claude Menu. [Histoire des chantiers Hervé|www.histoiresmaritimesrochelaises.fr/recit/le-chantier-herve-une-histoire-d%E2%80%99amities-et-de-passions] Voici un extrait concernant les deux compères (texte d’Yves Gaubert)
« En 1958, pour pouvoir se comparer à armes égales, les deux hommes décident la construction de deux bateaux identiques : Eloise II et Marie Christine III. Ce sont des yawls de 13,50 m de long pour 3,15 m de large, construits en double bordé l’un en diagonale, l’autre longitudinal. « C’étaient des voiliers très en avance, les plus modernes de France à l’époque, dit Jean-Claude Menu. En arrière de la quille, il y avait un aileron devant le safran suspendu qui donnait une très grande stabilité de route. J’ai participé à l’aménagement et j’ai fais mettre la table à cartes dans le sens de la marche. Elle était assez grande pour y étaler un format grand aigle. Ces bateaux très bien conçus pour la vie à bord mais pour l’accastillage on n’était pas à la hauteur des Anglais. Les focs en tête étaient très durs à border faute de winches assez dimensionnés ». A cette époque, les deux amis dominent les régates de la SRR et se partagent les places d’honneur.
Jean-Claude menu est alors vice-président au club et Fernand Hervé en est le secrétaire général. Les bureaux de la SRR sont situés dans la salle basse de la tour Saint Nicolas. Mais Fernand Hervé travaille sur les dossiers du club dans son chantier. Entre le bureau de l’armateur au port de pêche et le bureau du constructeur[…], les allées et venues sont incessantes : « C’est Fernand qui a relancé les activités de le SRR à la fin de la guerre. Il animait les régates, il y tenait le secrétariat du club dans son bureau. Tous les soirs à la sortie du travail, je passais le voir. On discutait, on rigolait, on s’engueulait. La voile et la SRR, c’était la trame de notre vie ».
En 1957, le RORC (Royal Océan Racing Club) a créé l’Admiral’s Cup*, une série de régates réservées aux Britanniques et aux Américains. En décembre 1958, Jean-Claude Menu écrit au commodore du club londonien pour proposer l’Admiral’s Cup soit ouvert à toutes les nations qui présenteraient trois yachts conformes à la jauge. La réponse fut positive. Trois fois de suite, accompagnés d’un troisième larron, les deux régatiers sur Eloise II et Marie Christine III vont s’aligner dans la célèbre course : 1959 (3ème sur 3), 1961 (5ème sur 5), 1963 (5ème sur 6). Ils prennent alors la pleine mesure des progrès qu’il leur reste à accomplir pour atteindre le niveau de leurs adversaires anglo-saxons. Pour leur première participation les deux bateaux sont contraints d’abandonner dans le Fastnet par suite de la même avarie, rupture de la ferrure d’étai avant. »
Vous l’aurez compris comme le rappelle Patrick Schnepp le Directeur Fondateur du Musée Maritime « Menu et Hervé régataient ensemble, ils ont donc pris les mêmes bateaux pour jouer à armes égales ».
Fernand Hervé est aujourd’hui décédé mais son voilier existe toujours et il appartient à une association de copropriétaires.
Quant à Marie-Christine III, il a été racheté en 2011 par Emmanuel Castellon. Ce dernier après avoir été équipier sur "Tête En Bois", autre yacht classique amarré à cette époque sur les quais du Musée Maritime, a navigué de nombreuses années dans le pertuis charentais. Il a décidé de ramener Marie Christine III à La Rochelle.
« C’est un bateau qui est allé en Amérique du Sud, aux Antilles, en mer du nord et il est également resté enterré dans un terrain en Vendée ! Moi, je l’ai récupéré en mer du nord il y a un mois. Maintenant, je vais arrêter de le transporter par la route, le remettre à flots et faire ce pourquoi il a été conçu, c’est à dire des courses au large.[…] Cela faisait des années que j’étais à la recherche d’un bateau classique. […]Ma famille est de La Rochelle et ce bateau particulier est un symbole de l’histoire maritime de La Rochelle. C’est la clé de voûte qui fédère cette histoire de La Rochelle et celle de ma famille. » (Extrait de l’article paru dans Sud Ouest jeudi 4 août 2011)
Marie-Christine III est arrivé à La Rochelle donc début août 2011, arborant un pavillon Belge. C'est en effet en Belgique que son précédent propriétaire a procédé à sa restauration, dans le respect des plans d'origine. Il a participé à sa première régate en septembre dans le cadre du Challenge Classique Manche Atlantique.
Marie-Christine III navigue depuis la mi-saison 2014 après une phase de travaux. (37ème du CCMA)

*L'Admiral's Cup est une course au large de voiliers, qui se déroule tous les deux ans aux abords de l'île de Wight, au Royaume-Uni. Créée en 1957 par les Britanniques du Royal Ocean Racing Club (RORC), elle est devenue depuis le véritable championnat du monde de course au large, et peut être comparée pour la voile à ce que la coupe Davis est au tennis. Elle se dispute par équipes de trois voiliers d'une même nation sur six manches : trois triangles olympiques, un parcours côtier et deux courses au large, la Channel Race et le Fastnet.
 
CARACTERISTIQUES
 
Longueur H.T.   13,5 m
Longueur à la flottaison   9,25 m
Bau maximum   3,10 m
Tirant d'eau   2,10 m
Tirant d'air   15 m
Déplacement   9,2 tonnes
Lest   2,83 tonnes
 
Moteur   Yanmar 2009 40 cv
 
Agréé à l'année   1/07/2011

 
       
 


 
   
 
MUSEE MARITIME, Place Bernard Moitessier BP 3053 17 031 La Rochelle CEDEX 01
Tel : 05 46 28 03 00   -   Fax : 05 46 41 07 87

© Intelliance 2007 agence web